Pour la suite de la peinture, il faut mettre les mots en sourdine. Il faut se taire un peu, déposer la plume, éteindre l’écran cathodique. Il faut rester bouche bée. Il faut se rouvrir les yeux et le cœur. Il faut se redonner le droit au plaisir.